Le compostage en camping

Compostage
Zone Nomade
26 juillet 2016

Très populaire, le compostage s’installe dans les terrains de camping au Québec. Cette pratique de plus en plus répandue s’ajoute aux initiatives de recyclage déjà en place. Si la protection de l’environnement vous tient à cœur, vous serez ravis de découvrir nos trucs et astuces pour composter en camping.

Origine du compostage

Le compostage ne date pas d’hier! En fait, il s’agit d’une méthode ancestrale de transformation des matières organiques. Le compostage consiste à accumuler des déchets naturels qu’on arrose et qu’on remue régulièrement. La combustion de ces déchets se transforme alors en compost, une substance écologique très bénéfique pour l’environnement.

Le compostage nécessite l’utilisation de déchets du jardin et de la maison. Mais attention, tout n’est pas forcément compostable! Voici un aperçu de ce que vous pouvez placer au compostage :

  • Pelures de fruits et de légumes (crus et cuits)
  • Écales de noix et noyaux
  • Coquilles d’œuf
  • Pain et riz
  • Sachets de thé
  • Café et filtres à café
  • Gazon et feuilles mortes

On ne doit toutefois pas composter la viande, les os, le poisson, les produits laitiers, les agrumes, les graisses et les huiles. En fait, certains de ces déchets attirent les insectes, ce qui peut rapidement devenir désagréable en camping (et à la maison aussi!). Même chose pour les excréments d’animaux; le compost n’est pas une poubelle!

Dans le doute, consultez le site web de RECYC-Québec pour tout savoir sur le compostage domestique.

Comment composter?

Si vous n’avez jamais fait de compost, commencez par intégrer ces quelques trucs au quotidien :

  • Déterminez un espace pour le compostage : dans un bac ou quelque part sur votre terrain de camping.
  • Créez un équilibre entre les matières vertes et les matières brunes, soit environ 2 à 3 fois plus de matières brunes que de matières vertes.
  • Réduisez graduellement la quantité de matières brunes.
  • Si des odeurs émanent, ajoutez des matières brunes et brassez.
  • Arrosez et remuez régulièrement votre compost.
  • Au bout d’environ un an, vous devriez obtenir un produit brun foncé (compost) que vous pourrez étendre dans votre jardin pour l’enrichir.

On recommande d’ajouter du compost « fini » pour accélérer le processus de compostage. Vous pouvez aussi placer de petites branches sur le sol avant de déposer vos déchets. Cela facilitera la circulation d’air et le drainage. Sachez également qu’il vaut mieux privilégier l’ajout de petits morceaux de déchets pour accélérer leur transformation en compost.

Et en camping?

On ne composte pas en camping comme on composte à la maison! Il faut tenir compte des voisins et des règlements du camping avant de se lancer dans un tel processus. La plupart des campings ont d’ailleurs une politique pour encadrer le compostage. Cette pratique est souvent encouragée par la présence de bacs bruns un peu partout sur le terrain. Alors, renseignez-vous sur le site web de votre camping ou à la réception lors de votre arrivée.

Est-ce que le compostage fait partie de vos habitudes en camping? Si vous compostez à la maison, pensez à le faire aussi en camping!